Et moi dans tout ça?

Un peu avant Noël, je racontais mon histoire à une collègue de travail. Elle m’a demandé, comme ça, tout simplement: «Et qui s’occupe de toi?» Je lui ai répondu tristement, personne. Quelques jours plus tard, elle est arrivée avec un petit cadeau de Noël, juste comme ça, pour me dire qu’elle pensait à moi. Sur le coup, j’ai été tentée de lui en faire un pour la remercier. Et puis j’ai réfléchi: son but était de me montrer qu’on pouvait penser à moi. Et que je n’avais absolument rien à donner en retour. Un cadeau tout à fait gratuit. Merci d’être un ange pour moi, ma belle S.

Lire la suite

La rencontre de l’école

Aujourd’hui, nous étions plusieurs pour discuter du cas de fiston à l’école. Il y avait: le directeur adjoint, l’enseignante Mme M., la technicienne en éducation spécialisée de la classe, une autre Mme M., la psychologue scolaire, la technicienne du service de garde… et moi! Six personnes pour discuter d’un plan d’intervention commun.

Premièrement, je dois dire que j’ai beaucoup apprécié le ton de cette rencontre. On était vraiment en mode solution pour fiston. J’appréhendais un peu mais finalement, le processus était parfait. J’ai vraiment senti beaucoup d’empathie de la part de ce groupe. Merci.

Ce que je n’ai pas aimé par contre, c’est ce que j’ai entendu sur fiston. Oh boy! Ce n’était ni le ton, ni les personnes qui ont parlé, mais les comportements de fiston à l’école. Lire la suite

Tout le monde dans le bateau!

C’est parti. Ça fait un an que je demande à gauche et à droite de l’aide. J’ai payé pour deux professionnels pour nous accompagner, et maintenant, c’est au tour du public d’embarquer.

Aujourd’hui, nous avions rendez-vous avec une infirmière du CLSC pour discuter de la problématique de fiston. Beaucoup de questions… tout est maintenant consigné dans le dossier. Même des choses que j’aurais préférer taire. Enfin, si ça peut nous aider.

Lire la suite

Le retour d’Ogro la grimace

Je n’ai aucune idée de comment réagir face aux crises d’opposition.

Encore ce soir, faire les devoirs s’est avéré très difficile. La revue de la semaine est très bonne: 12/13 en français et 15/20 en mathématiques. Les exercices de math de la semaine passée ont aidé. Donc, j’ai voulu poursuivre dans la même veine. Cinq minutes et on passe le plus d’équations possibles (addition et soustraction). Euh, ça s’est pas passé exactement comme je l’avais planifié.

Lire la suite

Je te salue Marie!

J’ai appris hier le décès d’une mère monoparentale de deux enfants, dont un de l’âge de fiston, qui est dans l’autre classe de deuxième année de l’école. Cette mère avait également été l’éducatrice de fiston dans un service de garde. Elle s’est battue pendant plus de trois ans contre un cancer du poumon, elle qui n’avait jamais fumé de sa vie.

Une femme qui était toujours de bonne humeur et surtout, dynamique. Une femme qui élevait seule ses enfants, le papa habitant dans une autre province, et qui était entourée de ses parents. Je les rencontrais fréquemment à l’école quand ils venaient chercher leurs deux petits-fils.

Je lève mon chapeau à cette petite famille, à cette maman si courageuse, à ces enfants qui devront vivre sans maman, à ces grands-parents qui viennent de perdre une fille, et la présence quotidienne de leurs petits-fils. Ils iront vraisemblablement vivre chez leur papa.

J’espère que d’où tu es, Marie, tu pourras veiller sur tes enfants.

Conclusion du 2e psy : diminuer les attentes

Je vous avais dit que je m’étais bien entourée? À défaut d’avoir (… ), j’ai des professionnels pour m’accompagner. Aujourd’hui, nous avons discuté du rapport du psy et de la conclusion de la deuxième psy, Mme C. qui elle a réussi à discuter avec une troisième psy, celle de l’école. Y perdez-vous votre latin avec le nombre de psy?

La conclusion finale que je dois présenter au médecin d’ici deux semaines : TDAH impulsivité, anxiété et opposition. Avez-vous remarqué la différence? On ajoute maintenant l’hyperactivité au TDA, ce que plusieurs n’avaient pas soulevé véritablement chez fiston. La psy de l’école, après concertation des différents intervenants scolaires, semble remarquer l’hyperactivité. Il est difficile d’arriver à cette conclusion pour l’école: il semblerait qu’un TDAH qui réussit quand même bien, c’est plus rare.

Lire la suite

Le rapport du psy

Aujourd’hui, c’était le dépôt du rapport du psy, Monsieur M., qui rencontre fiston régulièrement depuis déjà un an.

Le rapport contient tous les éléments pouvant suggérer un TDA, un trouble d’opposition, un trouble anxieux et même un TSA.  Toute l’historique de la dernière année, toutes nos interrogations et les éléments qui nous font penser à un TDA, et tous les éléments qui soutiennent un TSA, y sont bien expliqués. Il n’y a rien dans le rapport qui m’était inconnu.

Toutefois, ce n’est pas sur ces sujets que le psy a décidé de mettre l’emphase dans notre rencontre. Mais bien sur la relation mère-fils. Oh boy! Là, ça se corse.

Lire la suite

Un peu de calme après la tempête

Ouf, ça fait du bien de souffler un peu après une semaine mouvementée.

Fiston a passé une partie de ses journées dans un classe d’accueil à faire les travaux que son enseignante lui avait donné. Il a presque tout terminé. Ses journées ont été beaucoup plus calmes en retrait des autres, du moins pour les périodes de classe. Il a aussi eu moins d’altercations avec les amis.

De mon côté, je n’en suis pas restée là. J’ai écrit une lettre au directeur d’école demandant 1) un plan d’intervention pour fiston pour l’aider à terminer son année et 2) que le protocole de violence et intimidation soit appliqué pour qu’on puisse vérifier s’il y avait intimidation contre fiston. La réponse du directeur est très positive: tout sera mis en œuvre pour venir en aide à fiston.

Fiston a passé de bonnes journées. Il est beaucoup moins réactif. Par contre les deux derniers soirs, j’ai dû le ramener parce qu’il partait encore une fois dans une colère. Je lui ai demandé de faire un autre choix, parce que celui-là (crise de colère) ne convenait pas. Il s’est calmé et on a évité une longue crise les deux fois. Chapeau!

On insiste beaucoup sur la question de choix, autant à l’école qu’à la maison. On essaie de le responsabiliser. Des fois ça marche quand il est relativement calme, des fois ça explose.

Comme il est plus calme, il réussit à se concentrer pour écrire des histoires.

C’est peut-être lui un jour qui reprendra ce blogue!

Fight, flight, freeze

Quand je suis allée chercher fiston à l’école ce soir, j’avais réussi à me calmer. Je savais que j’allais avoir de l’aide en soirée pour comprendre la situation.

J’ai dit à fiston ‘je suis au courant de tout, on va en parler plus tard mais pas maintenant. On profite du retour à la maison pour prendre de l’air et profiter des derniers rayons de soleil de la journée.’

Il voulait absolument me dire des choses, alors je l’ai laissé faire. Il m’a raconté qu’il avait pris trop de temps à faire son examen et qu’il n’avait pas terminé. Une fois à la maison, tout s’est bien passé. L’orage n’a pas éclaté comme ça arrive souvent après des journées difficiles.

Lire la suite

Février, méchant mois!

C’est la fête de fiston en février. Huit ans qu’il a été arraché de mes entrailles par le médecin (j’ai eu une césarienne!). Huit ans qu’il essaye de s’adapter au monde. Si je ne me retenais pas, je dirais huit années difficiles.

Oui, il y a de beaux moments parmi ces années, mais sincèrement, la maternité est définitivement surévaluée! Ben non, vous allez me dire que c’est juste une mauvaise passe! Vous avez raison, sauf que les mauvaises passent reviennent souvent avec fiston, et régulièrement au mois de février! Voici un très court résumé des quatre dernières années.

Lire la suite